La psychomotricité ?

La psychomotricité

(en construction)

 

Il s’agit ici d’une définition qui n’est pas exhaustive, dans laquelle les psychomotriciens puisent tout ou partie de leur pratique.

Cette « définition » tend à être à la fois globale et précise, intelligible et complète, ce qui n’est pas un exercice facile !

Certains pourront donc y reconnaître plus ou moins de leurs axes de travail, et nous sommes à l’écoute de vos propositions et ouverture de débat !

 

Textes en références :

art. 1/Projet de Décret de compétences (on manque de précisions sur cette référence)

Ecrits de Catherine POTEL

… et nos petites têtes !

 

Qui ?

Le psychomotricien est titulaire d’un Diplôme d’État (DE bac +3), reconnu Bac +2, qui se prépare en trois ans dans un Institut de formation. L’entrée en école se fait après la réussite du concours d’entrée.

Il existe actuellement 14 écoles.

Reconnu bac+2

Le psychomotricien travaille sur prescription médicale.

 

Quoi ?

La psychomotricité est une approche globale de la personne, elle se situe entre le corps fonctionnel et le corps émotionnel.

L’approche psychomotrice vise l’harmonie des fonctions motrices et psychiques. Pour cela, le psychomotricien a à sa disposition un certain nombre de médiations corporelles : relaxation, jeu, théâtre, expression corporelle, médiation animale, médiation aquatique etc…

Sa spécificité réside dans l’écoute et l’attention particulière portées aux manifestations corporelles et leurs significations.

 

Pour qui ? Où ?

Pour tous, dans tous types de lieux :

- En institution (CAMSP, IME, IEM, CMPP, SESSAD, MAS, EHPAD,…),

- Dans les hôpitaux (service de néonatalogie, psychiatrique, soin palliatif,…),

- en libéral,

- en crèche,

- en milieu carcéral…

Comment peut agir le psychomotricien ?

  • Eveil psychomoteur et Prévention

 

  • L’éveil psychomoteur se base sur des temps d’action auprès des bébés et des jeunes enfants, dans le but de soutenir leur développement (néonatalogie, CAMSP).
  • La prévention des troubles psychomoteurs intervient à tous les âges, au sein des services de PMI (ateliers parents enfants par exemple) comme dans les EHPAD (prévention des chutes …)

 

  • Rééducation et Thérapie psychomotrice

Le projet de soin se base essentiellement sur le bilan psychomoteur ou (observation du patient) qui évalue les difficultés et potentialités de la personne. Les objectifs guident la prise en charge. Ce projet vise une meilleure adaptation de la personne à son environnement et une meilleure connaissance et appropriation de son corps dans sa globalité.

 

Il s’agit de travailler en lien avec les axes fondamentaux de la psychomotricité (espace/temps, tonus, schéma corporel, latéralité, coordination, équilibre)  afin de rééduquer les troubles ou désordres psychomoteurs du sujet :

- trouble de la latéralité,

- trouble de l’organisation spatio-temporelle,

- trouble praxique

- trouble de la maturation et de la régulation tonique

- trouble du schéma corporel

- trouble de la graphomotricité

- instabilité psychomotrice

- inhibition psychomotrice

- etc…

 

L’expressivité et la vie émotionnelle et affective du sujet sont au cœur du processus thérapeutique.

 

×